Outils

Application Glide

À l’origine

Tout a commencé par une réflexion autour d’un principe d’automatisation des parcours des ceintures de compétences. Un principe entendu dans une facilité de manipulation des outils déjà proposés en classe et de lecture des suivis des apprentissages des élèves. J’utilisais, avant, un tableau Numbers que je remplissais manuellement dès qu’un élève validait une compétence ou passait une ceinture. Je trouvais ça bien mais vraiment chronophage. Un dispositif intéressant mais très lourd au quotidien. Il me fallait penser autre chose. Une autre manière de simplifier la pratique.

À la recherche de l’outil

Il me fallait donc trouver un outil capable, techniquement, de pouvoir systématiser ce que je voulais faire. Il n’a pas été très long à trouver. Je l’avais déjà sous les yeux, et surtout je l’avais déjà utilisé. Glide. C’est son nom. Pour faire assez simple, le service propose de créer une application sans savoir véritablement coder, utilisant un Gsheet comme support de structuration de l’application. Le support Glide permettant de mettre en forme ces données, à l’aide de blocs et de layouts. J’avais déjà utilisé plusieurs fois cette application dans la pratique de ma classe. J’avais créé plusieurs applications en début d’année pour les élèves et leurs parents et pour l’atelier CAV du lycée.

Cette application CM2D constituait pour moi un cartable numérique (qui s’est avéré très pertinent et très utile dans la période de confinement). J’ai donc décidé d’utiliser ce support qui, au passage, n’a cessé d’évoluer et de proposer des blocs extrêmement intéressants et dynamiques.

De l’idée à la mise en oeuvre

Je suis parti de là ⬆️. Il ne suffit pas d’avoir l’idée, tout est déterminé par ce que l’on veut en faire et les objectifs que l’on se fixe. Comme expliqué un peu plus haut, je devais trouver une manière simple, efficace et rapide d’objectiver la réussite des élèves dans leurs parcours de ceintures. Chaque ceinture renvoyant à un certain nombre de compétences, elles-mêmes renvoyant à des parcours différenciés. Une structure en araignée qu’il fallait agencer de façon numérique. Pas simple au vu du nombre conséquent de ceintures et de compétences.

Le document support : structuration des données

Le document support pour construire une application Glide est en Gsheet. Les deux vont de pair. Le plus long est finalement la structuration des données en anticipant sur la visibilité sur l’application.

J’ai donc lancé ce document en partant sur une entrée par élève. Chaque colonne, ensuite, étant complétée par les compétences de chaque ceinture (toutes disciplines), les réussites et les différents parcours associés. Bien entendu, certaines formules simples de conditions (si-alors-sinon / countif) ont été utilisées dans ce document mais en quantité limitée car l’application offre la possibilité d’ouvrir des conditions entre les différents « boxes ».

Le document comprend plusieurs feuilles, ces feuilles étant destinées à devenir des onglets dans l’application. Une feuille « ÉLÈVE » pour compléter l’ensemble des compétences, une feuille « FRANÇAIS » pour les bilans de validation des ceintures et une feuille « RECAP FR » pour le tableau récapitulatif des compétences réussies ou non des élèves. Bien entendu, la même chose pour les mathématiques 🙂. La feuille « RECAP FR » est le pilier de cette feuille car c’est l’objectif visé par la réflexion du départ. Une automatisation des parcours et une visibilité « en live » de la réussite des élèves. Le tout géré par l’application.

L’application : principe et organisation

C’est ce qui a été le plus long à créer car les différentes « boxes » offrent une multitude de possibilités. Il a donc fallu tester, expérimenter les actions permises par ces éléments et voir ce qui pouvait le mieux correspondre

à ce que je voulais. L’application offre également dans les « features » des modes de visibilités de certains éléments en fonction d’autres. Je parlais plus haut de formules de conditions : C’est ce que propose Glide. La construction de l’application est ensuite un jeu de lego, où toutes les colonnes viennent prendre place grâce au « boxes » proposées (text, button, image, link etc.

Un outil pour l’enseignant

Cette application est un outil pour moi. Les élèves utilisent un autre support (JeValide). Les possibilités sont impressionnantes et la capacité d’adaptation de l’outil technique est conséquent. On peut tout faire, tout produire, en toute facilité. La priorité est de bien penser la structure de l’application en amont, pour que cela soit plus facile ensuite à gérer.

Liens

Je vous mets ici l’application « copiable » et « téléchargeable » sur son espace personnel Glide. Une fois l’application copiée, un document Gsheet sera automatiquement généré dans votre Drive. Vous avez donc tous les supports pour faire votre propre application. En sachant que le travail se fait essentiellement sur le Gsheet. La mise en forme étant l’étape finale du projet.

L’application c2c

J’ai aussi fait un tutoriel pour donner à voir la construction de cette application. La qualité n’est pas terrible mais elle a le mérite d’exister …

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *