Projets

Le CodingGoûter

Ateliers de découverte

Après quatre semaines d’exploration de la programmation avec @NaoDruye et plusieurs séquences de codage avec différents supports et outils (scratch, mBot), nous décidons, avec les élèves, d’inviter les parents des élèves à découvrir l’ensemble des travaux, expériences et autres activités de création. Ce sera l’occasion pour les élèves de montrer l’étendue de leurs savoirs et compétences en la matière et de proposer des défis à leurs parents. Le robot Nao est donc présenté, testé et les parents apprennent à coder avec le logiciel Choregraphe, avec l’aide experte de leurs enfants.

Au départ, l’invitation concerne uniquement les parents des élèves de cycle 3. Mais devant l’intérêt des autres parents (des autres classes), nous décidons « d’ouvrir » l’invitation à tous les parents de l’école. C’est l’occasion ou jamais pour eux de découvrir le robot Nao et voir ce qu’il peut se faire en cycle 3.

Nous sommes le mardi 23 mai 2017. Une quarantaine de parents répondent à l’invitation de ce #CodingGouter. Sur 77 familles, cela fait plus de 50% des familles qui ont fait l’effort de venir. Qui plus est un jour de semaine, un mardi matin. Grandiose …

L’article de presse

Pour l’occasion, la presse est conviée et nous décidons même d’invitons les personnels encadrants de la DSDEN 37. Ce sera M. Rouyer, IEN-A, adjoint au DASEN de l’Indre-Et-Loire, qui fera le déplacement jusqu’à l’école, enchanté de découvrir les activités proposées et surpris du niveau de compétences des élèves en programmation. Quelques jours plus tard, un article est rédigé sur le blog officiel du projet #CodeH, reprenant les différents moments de cette belle journée, placée sous le signe de la programmation en famille.

L’article du blog

Les parents dans l’école

C’est un acte fort et parfaitement voulu de l’équipe enseignante. Au-delà de la découverte des activités par les parents, il s’agissait bien de les faire rentrer dans l’école. L’objectif était d’ouvrir ce lieu d’habitude « hermétique » et « fermé » aux parents d’élèves. Pour l’anecdote, ce n’est pas la première fois que ce genre de manifestation se déroule dans l’école. À plusieurs reprises, les parents ont répondu à mon invitation pour participer à des activités innovantes : les twictées d’une part et les défis Mathador d’autre part. Ce sont des événements riches et constructifs, qui permettent, outre le lien école-famille, de consolider les relations tripartites (élève-parent-enseignant). On casse ainsi le mythe de l’école. On donne une visibilité aux fonctionnements de classe. On désacralise l’école.

D’actes forts en découvertes pédagogiques, les actions de « parents dans l’école » permettent de (re)tisser un lien social fort, au centre du village. On instaure de la même façon un climat de confiance entre eux et nous, entre eux et leurs enfants. Les différents parties s’en réjouissent et il n’y a qu’à voir les sourires et les rendus des activités pour se rendre compte que ce genre de manifestations est importante pour tout le monde. Une bouffée d’oxygène pour certains, une richesse pour d’autres, une fierté pour d’autres encore …

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *