Pour la classe

L’Histoire autrement

Donner vie à l’Histoire

Quel moyen pourrais-je utiliser afin de rendre vivant mes cours d’histoire ? Par quelle astuce pratique pourrais-je faire construire des ressources par mes élèves dans cette discipline ? C’est à ces deux questions que j’ai essayé de répondre. Je dis bien essayer. Je me devais de trouver un consensus fort et prégnant entre ces deux éléments. Quelque chose qui puisse à la fois servir les apprentissages et dynamiser la lecture de dates, de personnages et d’événements historiques.

De l’hybride à l’utile

J’ai donc fait utiliser le site en ligne Thinglink (il existe aussi en version application) par mes élèves. De façon autonome, ils ont construit des cartes mentales interactives. La première étape a été de les mettre  au format papier (rappelez-vous, je reste très attaché au côté hybride des apprentissages). Sur de grandes feuilles rigides,  de type A1, les élèves se sont saisi des informations diffusées pendant les leçons, ont effectué des recherches afin de compléter leurs documents, ont pensé la mise en forme de la carte mentale afin qu’elle soit à la fois lisible et compréhensible.

Mise en couleur puis numérisée et uploadée sur le site en ligne, la seconde partie du travail a été entièrement numérique. Et entièrement réalisée en autonomie par les élèves. Ceci a aussi été facilité par la possibilité d’utiliser le site en ligne sur plusieurs postes simultanément. Une grande force. Produire des extraits de leçon oralisées, enrichir la carte papier avec des images et des photos, l’augmenter d’extraits vidéos afin de donner de la profondeur aux textes. Telle a été la mission des élèves.

Les cartes mentales interactives

 

De l’utile à l’agréable

Cette carte est un document d’appui, un document ressource, une trace d’apprentissage. Elle se doit d’être accessible facilement par n’importe quel élève dans la classe. Ainsi, dans le fond de ma classe, placées sur des cintres, les cartes mentales papiers sont disponibles à n’importe quel moment de la journée, par n’importe qui. Pour qui voudrait réviser, découvrir, apprendre. Afin de pouvoir bénéficier de l’apport du numérique de cette ressource, un QRCode a été placée dans un coin. Il renvoie à la version enrichie de la carte. L’utilisation du numérique dans ce type d’apprentissage a eu un double effet : celui de déclencher des stratégies d’apprentissages de façon détournée et ludique d’une part, et de pouvoir s’attacher à faire valider des compétences spécifiques d’autre part. Pour joindre l’utile à l’agréable.

Partagez cet article :

One Commnet on “L’Histoire autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *